Sacha Guity, la vie à deux

J’ai découvert un délicieux film de 1958 réalisé par Clément Duhour, en hommage à Sacha Guitry qui en avait écrit le scénario. Scénario un peu tiré par les cheveux certes, mais qui sert d’écrin à trois situations de couple, subtilement ciselées, que je vous recommande chaudement.

L’autre surprise est la distribution du film, une brochette d'acteurs et d’actrices qui ont connu des carrières impressionnantes de leur côté, comme Pierre Brasseur, Danielle Darrieux, Fernandel, Louis de Funès, Edwige Feuillère, Robert Lamoureux, Jean Marais, Gérard Philipe, Jean Richard, Pauline Carton, Pierre Mondy, pour ne citer que celles et ceux que je connaissais.

Pour voir le film complet :

Pour s’offrir un apérif :

L'escalier

Les pas sur le tapis ne laissent passer aucun son, étouffés. L’escalier est large, aux degrés de pierre ou de marbre; à chaque contre-marche, une long tube doré, décoré à chaque extrémité d’une pointe d’ornement, force le lourd tapis à épouser au plus près la montée des marches.

Lire la suite

Un nouveau manteau?

— Tu m’avais pas dit qu’elle voulait acheter un nouveau manteau ? »

Lancée d’un trottoir bondé sous un rayon de soleil d’automne et attrapée au vol, la phrase interrogative poursuit son chemin dans ma tête. « Qui peut bien vouloir savoir où en est le projet d’acheter un nouveau manteau par une troisième personne, absente de la conversation, projet qui avait donc été annoncé à l’avance ? » me demandé-je en continuant à marcher.

Lire la suite

Quatre réflexions rapides sur cette élection fédérale 2019

1. Félicitations au Bloc, à Yves-François Blanchet, à Geneviève Tardy, pour la résurrection réalisée et le triplement de la fière représentation du Québec dans la monarchie pétrolière voisine. Ça donne chaud au cœur de voir tous ces jeunes enthousiastes après ces tristes années de vaches maigres qui m’ont fait si mal.

Lire la suite

Un Pleyel

Piano Pleyel 1849

De passage à Metz, j’ai été invité à visiter la maison étrange d’un ami, qui héberge outre quelques clavecins, des estampes japonaises du début du 20e siècle, quelques violes de gambe — qu’il fabrique et dont il joue —, un piano Pleyel de 1849 ! Dans une petite salle de concert aux murs décorés de tableaux nébuleux et remplie de chaises hétéroclites, juché sur une petite estrade, en bois clair vernis, il trône seul.

Lire la suite

Nos vaisseaux de pierre

Lumières proches du solstice d'été à Ste-Marie-Madeleine de Vézelay

Arrivé en France le 15 avril, j'ai assisté en direct, avec un sentiment de tristesse et d’impuissance à la destruction du toit de Notre-Dame de Paris. Huit siècles de présence, de témoignage, de résistance envolés en fumée en quelques heures. Je me suis rendu sur place le lendemain matin pour y constater soulagé que les dégâts s’étaient apparemment limités au toit et à la flèche centrale.

Lire la suite

Prêt? Partez! Patratas...

Aquarelle en devenir à l'hôpital

Le lendemain matin du jour où je relance ce petit blogue, visant à y trouver des occasions de partager des mots, des images, des sensations, patatras : je me réveille en me tordant de douleur sur mon lit, une oppression vive sur toute la cage thoracique, plutôt à gauche, diffusant dans le haut des bras et la mâchoire... Ceux qui connaissent ont déjà reconnu les symptômes, moi pas...

Aquarelle en devenir à l'hôpital

Lire la suite

Haut de page